• Fly

Énumération et faits divers

Mis à jour : 22 oct. 2018

1. 11 octobre, 17h, je viens tout juste de terminer de sceller ma nourriture pour la prochaine année. Enfin! Je dois avouer que je ne le faisais plus avec autant d’entrain et de plaisir.

2. J’ai aussi terminé tous les achats de matériel. Ne me reste que du fil et une aiguille à ajouter à mon kit de réparation.

3. Ma trousse de pharmacie est pleine à craquer pour prévenir en cas de crise inflammatoire, d’infection récalcitrante ou de pneumonie. Mais … j’ai bon augure que rien de tout cela ne sera sesrssenécessairssenécessaisesrsses' nécessairnécessaire.

4. Les discussions avec la compagnie Abbvie Care pour finaliser l’envoie des doses d’Humira se sont faites cette semaine. Carolyne Mercier (spécialiste en soins personnalisés chez Abbvie Care), vous avez été une perle et un point tournant dans mes préparatifs! Merci!

5. On m’a appelé « Monsieur » pour la 1ere fois hier. En plus du coté pratique, avoir les cheveux rasés me fournit une petite protection psychologique supplémentaire. Nul ne peut nier qu’être une femme ne recèle pas un risque d’agression un peu plus élevé que la gente masculine. Je ne connais aucun homme qui, en marchant le long d’une rue paisible, se fait crier des « petits mots doux » (Salope! T’es chaude! Beau petit cul!) par des groupes d’automobilistes un peu en chaleur ou qui se font faire des « moon » (paire de fesse dénudée) par une fenêtre baissée. C’est très innocent, ça peut même me faire rire … jusqu’à ce que la voiture s’immobilise. Alors être androgyne fait mon bonheur.

6. Malgré un nombre incalculable de conseil, de lecture, d’apprentissage sur les différents tissus de tous les vêtements techniques qui font la fureur de dernières années, j’ai suivi mon instinct. Je suis bien armé avec mon manteau en goretex, mes pantalons en néoprène, ma couche intermédiaire en primaloft, mes combines en mérino, et ma doudoune en plumes imperméabilisées… Mais pour me sentir vraiment en sécurité contre le froid; je ne pouvais pas partir sans un chandail en grosse laine qui pique et un pantalon en polar. Ces matériaux là ont plus que fait leur preuve.

7. En faisant le ménage des boites de chaque item qui s’est accumulé durant mes préparatifs, je me suis rendu compte de toutes ces choses que j’ai acheté sur un coup de tête en pensant que ça me serait utile et qui finalement, se retrouve au fond d’un grand bac… Toutes ces choses que j’ai testés et qui ont pris le bord, qui ont cassé, que j’ai remplacé pour mieux ou plus approprié. Partir en expédition devrait pourtant être simple, on ne prend que ce qui est nécessaire… Je me suis laissé englué par l’inconnu et mon habituel impulsivité.


8. C’est fou. Je suis prête. Là, aujourd’hui. Je pourrais partir demain (à condition d’aller me chercher du fil et une aiguille).


9. BIN NON! Es-tu fou? Ce n’est pas vrai voyons !!! Le mois et demi qui reste va me servir à concentrer toutes mes énergies à l’entrainement. Arrêtez de croire que je suis en forme, depuis 5 mois, je n’ai pas bougé le gros orteil, coincé dans l’élaboration du côté technique de la traversée.

Alors nous-y voici.

Voyons voir de quel bois je me chauffe.


Y’était temps !!! 😉



163 vues1 commentaire

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now