• Fly

Mydriase

Quelques fois, j'aurais juste envie de rester là.

Rester à leur chevet, le temps que leur état soit stabilisé. Le temps que mon visage se soit imprégné dans leur mémoire. C'est vrai, juste quelques heures, que les symptômes qui les déchirent se calment. Rester debout, à toucher leur main comme leur famille aurait dû faire, mais qui manque à l'appel.

Rester à fixer leur souffrance, ne pas bouger, essayer de faire régner le calme dans la tempête de leurs pupilles mydriases. Les rassurer, leur répéter, minute après minute, que si quoi que ce soit arrivait, quelqu'un veille sur eux; une équipe médicale, des soins rapides, mais surtout, surtout, quelqu'un qui veille sur eux jour et nuit.

Mais ça n'arrive pas souvent.

Des gens anxieux, ceux qui ont des crampes abdominales, des personnes âgées qui saignent du nez, des victimes d'accident de voiture qui ont une légère cervicalgie, des diarrhées depuis 20 minutes, des personnes complètement saoules qui s'urinent dessus et dont l'entourage cherche à se débarrasser pour continuer les festivités ; nous en transportons tous les jours, sans exception.

Mais derrière tout ça, quand, au lieu de voir la plainte principale, on fouille un peu; quand, au lieu de voir un malade ou une victime, on regarde l'homme qui a peur…

On comprend alors les réactions en chaine qui ont entrainé un état de panique assez grand pour qu'il décide de signaler le 9-1-1 même s'il était loin d'un état de morbidité.

Nous pouvons prévoir, selon la température, le jour du mois, la période lunaire, les émissions de téléréalité, les parties de hockey et/ou de boxe, le genre d'appel que nous devrons faire. Mais quelques fois, on se laisse surprendre.

On se laisse entrainer dans les yeux désarmés d'une femme qui ne se reconnait plus après avoir consommé un peu plus d'alcool qu'à l'habitude.

On se laisse enlacer par le calme d'un homme qui nous annonce qu'il veut mourir comme on parle du beau temps; merde, laissez-le donc mourir. Mais non, l'éthique, la politique, les lois nous obligent à l'interner; tout le monde a le droit de vivre, tellement le droit qu'on l'impose.

On se fait même frapper, poing fermé sur la gueule, parce qu'on a voulu raisonner un individu en psychose toxique qui non seulement nous frappe, mais nous crache au visage.

Et même ceux-là, une fois que le choc est passé (et la frustration), on veut les aider.

Mais nous ne sommes ni médecins ni gardes-malades. Nous n'existons que dans l'infini d'une situation d'urgence. Une fois le patient sur la civière de l'hôpital, il n'existe plus que dans les méandres d'un souvenir.

Et nous, nous n'existons plus du tout.

Hier, j'aurais voulu rester à son chevet. Ne pas la laisser seule. Quand elle a ouvert les yeux, enfin, ses grands yeux turquoise corail, sous le barbouillage de son mascara, je serais restée avec elle.

Elle m'a suppliée de l'emmener ailleurs. De la sortir de là, mais de ne pas la laisser sortir toute seule. Ne plus entendre la jeune femme derrière elle qui gémissait en se pelotant les seins.

Et elle a vomi. Le vin lui avait embrouillé l'estomac et embué la vue.

Elle était comme les centaines de gens que nous transportons, qui ont juste trop bu.

Mais ses yeux, je voulais attendre, rester là, pour voir ses yeux ne plus être des inconnus pour elle-même.

Notre travail nous oblige à quitter les lieux vers d'autre intervention, le temps est compté pour la survie de tous.

Bien que nous n'ayons pas à sauver des vies chaque fois que nous faisons crier nos sirènes, nous offrons pour l'instant d'un transport, la main d'un ami que vous oublierez aussitôt rassurée.

Sachez, Madame, Monsieur, que je vous aime profondément.

Comme on aime un enfant qui s'assoupit après les cris et les larmes; dans les derniers soubresauts de torpeur, dont on continue de flatter les cheveux même quand on sait qu'il dort paisiblement… Juste parce que c'est à nous…

À nous que ça fait du bien.

Merci.


8 vues

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now