• Fly

Paresseuse ...

Mis à jour : 22 oct. 2018

Je suis paresseuse. Intellectuellement, physiquement et socialement. Arrêtez de me regarder en chien de faïence, je vous jure que je peux passer des heures couchée sur le dos (Clin d’œil à mes semblables), juste à vivre. Si je n’ai pas de motif de faire travailler mes méninges, regardez-moi bien m’en tenir à mes besoins primaires et être dans le top 3 des meilleurs participants au Vox Pop de Guy Nantel. Je m’économise. Je ne mémorise aucune information qui ne me serait pas utile. J’en suis venu à la conclusion que si tout le monde peut avoir de la « fatigue accumulée », moi, j’étais en mesure d’avoir des réserves d’énergie. En fait, je suis un ordinateur sur l’écran de veille après 30 secondes d’inactivité. Mais il me suffit d'un soupçon de motivation pour que la magie opère.

Comme je disais; le mois et demi qu’il me reste va me servir à concentrer toutes mes énergies sur l’entrainement. Voyons voir comment je m’en tire après cinq mois d’arrêt complet. Premièrement, la tête libre, c’est fou comme j’ai du temps! Je n’ai qu’une envie, bouger. Et bouger à son cercle vicieux; plus on bouge, plus on en a besoin.

Voici donc le topo de mes 7 premiers jours d’entrainement : 15 heures de yoga (Hatha/Hatha flow) au chaud au merveilleux studio Bhuta Yoga, 27km de course entre 5 et 12 celcius et 40h de travail. Et le corps tient bon. Vraiment, je suis agréablement surprise. Non! Non! Ce type d’entrainement ne fera pas de moi un être suffisamment fort pour tirer facilement la charge. En fait, je ne cherche qu’une chose; que mon corps soit stable, flexible et endurant. J’ai toujours pratiqué des métiers non conventionnels et la force ne m’a encore jamais fait défaut. Certains de mes patrons ont même déjà parié entre eux que je ne me rendrais pas à la fin de la journée s’ils m’ensevelissaient de tâches plus éreintantes les unes que les autres. J’ai fini la semaine et j’en redemandais. Ce n’est pas une preuve tangible, mais il y a certaine chose qu’on sait, simplement.

J’ai devancé la date de ma démission pour le 3 novembre. Ainsi, le 4 novembre au matin, je partirai en voiture jusqu’à Blanc Sablon (soit 4800 km aller/retour en passant par Manic et Labrador City) pour aller faire du « repérage ». Si ce territoire qu’on me décrit se révèle être aussi hostile qu’on me le dessine, je l’éviterai et débuterai ma marche ailleurs. J’avais bien dit que je ne ferais pas de folie, non?

Au moment de partir le 4 novembre, ma balise et mon téléphone satellite seront activés, je vais ajouter une page à mon site pour que vous puissiez suivre la première progression de mon itinéraire (Je serai en voiture, mais ce sera un bon test technique!)

Et après bin … après je m’en vais.

:)




© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now